Thursday 28th August 2014,

Le jeune DJ français Madeon parle de ‘Hold it against me’ : « Ce fut le premier majeur breakdown en dubstep! Personne ne l’avait fait auparavant. »


Le jeune talentueux DJ français Madeon, de son vrai nom Hugo Leclercq, a les médias américains braqués sur lui en ce moment.
A seulement 18 ans, ce jeune prodige électro/house/dubstep Nantais produit actuellement le prochain album de Lady GaGa, ArtPop.
Voici un exemple de son brillant travail

En interview avec le média anglais Pop Justice, il évoque Britney et admet ce que nous savions déjà tous: Britney est une pionnière quand il vient de chambouler le monde de la Pop qui devient ennuyeux :

Le truc c’est que lorsque vous commencez à dire que vous n’aimez pas quelque chose, vous finirez toujours tôt ou tard à vous y associer. Donc… Eh bien les breakdowns en dubstep de la pop sont comme ça. Ils ne captent pas ce qui est excitant à propos du dubstep, ils ne comprennent pas que ce n’est pas le tempo qui est passionnant, c’est comment le son est façonné. Il ne s’agit pas simplement d’avoir des womp-womp-womps à vive allure. Ils ne peuvent pas le faire car ça nécessite une extrême habileté. Au lieu de cela, ça sonne comme des bruits quelconques sur un tempo lent. La plupart des morceaux pop avec breakdown en dubstep ne sont tout simplement pas crédibles.

Celui de Britney était bon.
Ce fut le premier majeur breakdown en dubstep! C’était passionnant. Personne ne l’avait fait auparavant. De plus, ça a été brillamment fait. Mais il y a beaucoup d’exemples de breakdowns dubstep ratés.

13 ans de carrière et toujours initiatrice de tendance dans le monde de la Pop! #YourFavCouldNever



Like this Article? Share it!

About The Author

Leave A Response